Mobile par marques

Liste des marques

Très souvent, un chiffre résume à lui seul un fait. Saviez-vous qu'il se vend 54 téléphones mobiles (dont 28 smartphones) sur la planète chaque seconde, soit 1.7 milliard d'unités tous les 365 jours en 2012 ! Au dernier trimestre 2012, la France comptait 70.5 millions d'abonnements à un forfait mobile pour une population estimée à 65 millions d'habitants, soit un taux de pénétration de 112 %. 22.9 millions de téléphones mobiles ont été vendus dans l'Hexagone, soit près de 63 000 articles toutes les 24 heures. En moyenne, un abonné émet 2 h 40 d'appels par mois, soit 29.7 milliards de minutes pour tout le pays. Les SMS, autre grande fonction de la téléphonie mobile, ne sont pas en reste, puisqu'en moyenne depuis 3 ans, plus de 10 milliards sont envoyés tous les ans, soit 5 400 par seconde. Les plus gros consommateurs sont les adolescents qui, en moyenne, envoient 80 SMS par jour. En l'espace de 20 ans, le marché de la téléphonie mobile a donc explosé. Posséder un mobile est devenu une chose courante, voire une « obligation ». Devant un tel raz de marée, toutes les grandes marques de l'électronique, et une pléiade d'autres qui pensent un jour le devenir, se sont pliées en quatre pour sortir sur le marché la référence qu'ils auront plaisir à retrouver dans les mains des consommateurs. À ce petit jeu, au final, le nombre d'élus n'a pas été si important que l'on aurait pu le croire. Au début de l'aventure, des marques comme Ericsson, Sony, Motrorola régnaient en maître sur le marché. Puis, le marché évoluant à son rythme, de nouveaux acteurs ont pris les commandes du « bateau » pour devenir à la date d'aujourd'hui des références en la matière. Bizarrement, à la vue des sommes en jeu, le marché de la téléphonie mobile n'est « tenu » que par une douzaine de marques. Par ordre alphabétique, on retrouve Acer, Apple, HTC, LG, Motorola, Nokia, Reaseach In Motion qui depuis 2013 est BlackBerry, Samsung, Siemens, Sony Mobile Communications et ZTE.

Deux « rois » et une horde de sujets

En 2013, deux marques règnent sur le marché de la téléphonie mobile. Le numéro un n’est autre que le géant coréen Samsung. Sur les trois premiers mois de 2013, Samsung a écoulé plus de 100 millions d'appareils. Apple qui arrive en seconde position est très loin, car la marque fondée par Steve Jobs n'a vendu que 38 millions d'unités. En troisième position, nous retrouvons LG Electronics avec un peu plus de 10 millions d'exemplaires. Le marché des smartphones est en pleine croissance puisqu'en l'espace d'une année, le pourcentage des ventes est passé de 34.8 % à 49.3 %. Ainsi, pour la première fois, fin 2013, il se sera vendu plus de smartphones sur la planète que de téléphones mobiles. Ce qui devait être prévisible sera un fait réel à la fin de l'année, fin 2013, la Chine sera le premier acheteur de smartphones de la planète avec 32.8 % des ventes. Avec une croissance de 460 % d'unités vendues sur les quatre dernières années, l'Inde passera au 6e rang des pays pour la vente des smartphones en 2013 et au 3e rang en 2017. La croissance sera également forte au Brésil avec +129 % de ventes entre 2013 et 2017. Le Brésil sera alors le 4e marché et devancera le Royaume-Uni et le Japon.

Pourtant, il existe un hic!

Tous ces chiffres qui paraissent « extraordinaires » cachent pourtant une vérité que même les plus grands acteurs du secteur ont du mal à accepter. Malgré l'arrivée en 2012 d'un nouvel opérateur nommé Free qui a redistribué à sa manière une très grande partie du jeu par ses tarifs très agressifs, le marché en 2012 a enregistré une baisse de 4.1 % pour un chiffre d'affaires estimé à 42 milliards d'euros, selon une étude de l'Autorité des télécoms (Arcep). Pourtant, plus le temps avance, plus les Français sont nombreux à posséder et à utiliser un téléphone mobile. Au 31 décembre 2012, le pays comptait 73.1 millions d'unités, soit une hausse de 6.6 % par rapport à fin 2012. Par rapport à 2011, les Français consomment une demi-heure de communication en plus et les opérateurs ont constaté une hausse de 19.6 % d'envoi de SMS en l'espace d'un an. Alors, pourquoi les opérateurs et les marques voient d'un mauvais œil les résultats futurs. C'est qu'avec l'arrivée de Free et la multiplication des engagements sans abonnement, les Français conservent plus longtemps leurs téléphones. Par exemple, les trois quarts des personnes qui ont opté pour un engagement sans offre ont décidé de conserver leurs mobiles. Résultat, les marques vendent moins de mobiles. Conscientes de ce fait et surtout voyant que, mois après mois, le marché arrive doucement, mais sûrement, à maturation (chaque français ne peut posséder plusieurs mobiles), les grandes marques du secteur vont devoir changer une partie de leur fusil d'épaule et proposer « autre chose ». La croissance du marché des smartphones le démontre, nos concitoyens désirent que leurs téléphones mobiles deviennent un véritable « compagnon » de route et que la fonction qui sert à téléphoner soit accompagnée d’applications qui leur faciliteront la vie au quotidien. Pour énormément de cabinets d'études spécialistes du sujet, l'achat par le biais de son téléphone portable et le règlement de toutes les actions du quotidien (parking, transport en commun, location de DVD, etc.) est le futur du secteur. Il suffit de traverser la planète en direction du pays du soleil levant pour le constater. La France, qui est un vieux pays et qui met toujours beaucoup de temps à s'adapter aux nouvelles tendances, doit donc très vite s'adapter à cette demande. L'enjeu pour les marques sera d'accompagner les distributeurs dans le développement d'outils marketing. Et pour l'occasion, la tâche s'annonce rude, car fin 2013, seule une personne sur cinq possédant un smartphone a scanné un QR code. Samsung, Apple, LG, Nokia le savent, il faudra quelques années pour que ce virage technologique soit abordé. En attendant, le marché stagnera à moins que l'une d'entre elles (Samsung ou Apple plus précisément) sorte le mobile que tout le monde s'arrachera et qui permettra au marché de repartir de l'avant.